Résultats d'un sondage Léger

La pharmacie se transforme, les Québécois en bénéficient

Montréal, le 10 mars 2020 – Selon les résultats d’un sondage mené par la firme Léger pour souligner la Semaine de sensibilisation à la pharmacie qui se déroule du 8 au 15 mars, les deux tiers (66 %) des Québécois ont déjà eu recours à un des nouveaux services des pharmaciens.

Au total, 45 % des Québécois ont déjà vu leur ordonnance prolongée par un pharmacien, 27 % se sont fait prescrire un médicament pour une situation ne nécessitant pas de diagnostic et 20 % dans un but préventif, tout ça en pharmacie.

Ces services ont été très utiles pour les patients qui en ont bénéficié puisqu’il leur a évité de se rendre dans une clinique sans rendez-vous dans une proportion de 46%, permis de se soigner plus rapidement pour 40 % et évité de se rendre à l’urgence pour 35 % d’entre eux.

Les pharmaciens d’établissements de santé gagnent à être mieux connus

Si les services offerts par les pharmaciens communautaires sont relativement connus de la population, les pharmaciens œuvrant en milieu hospitalier le sont moins. Le tiers des répondants au sondage ne croient pas que des pharmaciens travaillent en établissement de santé et seuls 32 % des Québécois pensent qu’ils contribuent aux choix de traitement contre le cancer, ce qui est pourtant le cas. Pourtant, il y a des pharmaciens dans tous les hôpitaux du Québec et tous les patients reçoivent des services de la part des pharmaciens hospitaliers.

De plus en plus, ces pharmaciens sont impliqués en déprescription, c’est-à-dire afin de diminuer le nombre de médicaments consommés par les personnes âgées. Pourtant, seulement 26 % de la population est au courant de cette activité qui est réalisée notamment dans les centres d’hébergement de soins de longue durée.

Les trois quarts (74 %) des répondants prévoient utiliser les services de vaccination des pharmaciens

Le projet de loi 31 actuellement à l’étude à l’Assemblée nationale élargira encore davantage le rôle des pharmaciens du Québec, ce qui améliorera l’accès aux soins de santé. De plus, il offrira de nouveaux outils permettant aux pharmaciens communautaires et des établissements de santé d’optimiser les traitements des patients.

L’élément le plus connu de ce projet de loi est certainement la vaccination par les pharmaciens. C’est 74 % de la population qui prévoit d'utiliser ce nouveau service, selon les résultats du sondage.

Le sondage a été réalisé sur le Web par Léger, du 14 au 17 février 2020 auprès de 1043 Québécois, âgés de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais.

Le résumé des résultats se trouve ici.

À propos de l'Ordre des pharmaciens du Québec

L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe plus de 9000 pharmaciens œuvrant tant en pharmacie privée, qu'en établissement de santé ou au sein de milieux non traditionnels.

- 30 -


Le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, M. Bertrand Bolduc, est disponible pour des entrevues.

Source : Ordre des pharmaciens du Québec

Pour information :   
Anne Dongois, adcommunications
anne@adcom.ca | cellulaire : 514 826-2050

 

 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables