Commission parlementaire sur le projet de loi 41 - Un pas de plus vers l'accès de la population aux solutions proposées par les pharmaciens

Québec, le 29 novembre 2011 – L’Ordre des pharmaciens du Québec était présent aujourd’hui en commission parlementaire afin de commenter le projet de loi 41, Projet de loi venant modifier la Loi sur la pharmacie. Pour l’Ordre, le projet de loi s’appuie sur quatre concepts « accès, compétences, sécurité et usage approprié ».
 

Assurer l’usage approprié, au cœur de la profession de pharmacien
Depuis toujours, le pharmacien a comme principale responsabilité d’assurer l’usage approprié des médicaments. Sa formation porte essentiellement sur cet aspect, son champ d’exercice et la Loi sur la pharmacie, issue du projet de loi 90, est clair à cet égard.

L’Ordre a souligné en commission parlementaire que le pharmacien n’avait toutefois pas tous les outils pour remplir pleinement le mandat que le législateur lui a confié. « Trois des cinq activités prévues dans le projet de loi, soit ajuster des ordonnances, demander des analyses de laboratoire et aider un patient à s’administrer un médicament, viennent apporter une réponse et permettra au pharmacien de faire en sorte que chaque patient bénéficie de façon optimale de sa thérapie médicamenteuse » a précisé Diane Lamarre, la présidente de l’Ordre, à cette occasion.
 

Un projet de loi qui améliorera l’accès aux soins pour la population
L’un des grands objectifs du présent projet de loi est d’assurer un accès élargi et plus rapide aux soins de santé pour les patients. « Ce projet de loi contribuera à l’efficacité et à l’efficience de notre système de santé parce qu’il améliorera à la fois l’accès des patients aux soins et favorisera l’usage approprié des médicaments » a rappelé l’Ordre.
 

Compétence et sécurité
La formation des pharmaciens a été au cœur de la présentation de l’Ordre. Depuis vingt ans, les pharmaciens sont formés sur les soins pharmaceutiques, qui soutiennent les nouvelles activités autorisées. « D’ailleurs, dans le cadre d’une analyse rigoureuse et conjointe de la formation des pharmaciens, le Collège des médecins en a constaté l’étendue » a souligné Diane Lamarre. « Il est clair pour tous que le pharmacien a la capacité d’apprécier les signes et symptômes présentés par le patient et de reconnaître les signaux d’alarme demandant la référence à un médecin pour effectuer un diagnostic. C’est à la base même de ses compétences. »

L’Ordre a également profité de la commission pour rappeler les balises qui seraient mises en place pour assurer la sécurité des patients. « Ce projet est sécuritaire parce que, pour chaque activité, un encadrement et des balises rigoureuses seront développés conjointement avec le Collège des médecins. Le présent projet de loi campe l’intention du législateur. L’encadrement requis, auquel nous adhérons tous, se précisera donc dans les règlements de la Loi sur la pharmacie et de la Loi médicale » a rappelé Diane Lamarre.
 

Le diagnostic : entre les mains des médecins
L’Ordre des pharmaciens du Québec a tenu à réitérer que seuls les médecins ont la compétence et l’expertise reconnue pour diagnostiquer et que les pharmaciens leur reconnaissent cette expertise unique. « Chacune des nouvelles activités proposées dans le projet de loi 41 respecte cet état de fait » a rappelé Diane Lamarre.

Le mémoire de l’Ordre sur le projet de loi 41 modifiant la Loi sur la pharmacie présenté à la Commission de la santé et des services sociaux peut être consulté en cliquant ici.
 

L’Ordre des pharmaciens du Québec
L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en assurant la qualité des soins et des services pharmaceutiques offerts à la population et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe plus de 8000 pharmaciens qui exercent notamment dans plus de 1700 pharmacies privées ainsi que dans les établissements publics de santé du Québec.


-30-

Pour information :
Madame Julie Villeneuve
Chef des communications
Cellulaire : 514 808-5556
Bureau : 514 284-9588, poste 31
 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables