Cessation tabagique : les pharmaciens peuvent faire une différence

Montréal, le 17 janvier 2011 – L’Ordre des pharmaciens du Québec profite de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac pour réitérer sa volonté d’en faire plus pour la population en matière de cessation tabagique.

Présentement, à la suite d’une évaluation des besoins du patient, le pharmacien peut initier des thérapies de remplacement de la nicotine, notamment des timbres, gommes et pastilles de nicotine. Dans plusieurs régions du Québec, des ordonnances collectives en vigueur permettent en plus d’assurer au patient le remboursement de ces produits par son assureur, que celui-ci soit public ou privé.

Toutefois, dans le cas d’autres médicaments disponibles uniquement sur ordonnance, tels le bupropion et la varénicline, il est impossible pour la plupart des pharmaciens d’initier ce type de thérapie anti-tabagique sans une prescription du médecin. Dans le cas de personnes pour qui ces derniers médicaments seraient indiqués, par exemple les patients chez qui l’essai avec un produit de remplacement de nicotine s’est déjà soldé par un échec ou s’avère contre-indiqué,la difficulté d’accès à un médecin prolonge l’attente avant le début de la thérapie. Cette situation serait différente si les pharmaciens avaient un pouvoir d’intervention accru.

C’est pourquoi l’Ordre des pharmaciens du Québec souhaite qu’une ordonnance collective permette au pharmacien d’initier, lorsque le patient vient le consulter, tout médicament de l’arsenal thérapeutique disponible pour la cessation tabagique, y compris les médicaments sur ordonnance. L’objectif est bien sûr de pouvoir répondre efficacement aux besoins du patient, en déterminant la meilleure option thérapeutique pour lui, au moment même où il désire arrêter de fumer.

Message adressé à la population
À l’occasion de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, Diane Lamarre, présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec, adresse un message vidéo à la population. Elle invite les personnes qui songent à cesser de fumer à aller consulter leur pharmacien. « Il vous aidera à avoir confiance en votre potentiel et restera disponible tout au long de votre démarche. Il a toutes les connaissances requises pour vous aider. C’est votre partenaire en santé ! »

 


L’Ordre des pharmaciens du Québec
L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en assurant la qualité des soins et des services pharmaceutiques offerts à la population et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe plus de 7000 pharmaciens qui exercent notamment dans plus de 1600 pharmacies privées ainsi que dans les établissements publics de santé du Québec.

- 30 -
 

Source :
Valérie Verville, conseillère en communication
Tél. : 514 284-9588, poste 315 / Cell : 438 883-0513
vverville@opq.org
 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables