Formation d'appoint pour l'accès à la profession de pharmacien - La ministre Kathleen Weil en collaboration avec l'Ordre des pharmaciens du Québec et l'Université de Montréal annonce une formation d'appoint pour les pharmaciens formés à l'étranger

Montréal, le 31 octobre 2011 – La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Mme Kathleen Weil, la présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec, Mme Diane Lamarre, le recteur de l’Université de Montréal, Dr Guy Breton, ainsi que le doyen de la Faculté de pharmacie, M. Pierre Moreau, ont annoncé aujourd’hui la mise en place d’un Programme d’appoint pour les pharmaciens étrangers. Ce programme, d’une durée de 16 mois, vise à faciliter l’accès à la profession aux pharmaciens issus de l’immigration. La Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal a accueilli en septembre le premier groupe de 30 étudiants originaires d’Amérique du Sud, d’Afrique du Nord, d’Europe et d’Asie qui pourront satisfaire aux exigences de l’Ordre des pharmaciens et exercer leur profession au Québec.

« Les perspectives professionnelles en pharmacie sont très favorables partout au Québec et nous devons miser sur l’apport des pharmaciens formés à l’étranger pour répondre aux besoins du marché du travail. Avec cette formation d’appoint, ces professionnels immigrants pourront acquérir plus rapidement les compétences requises pour être admis à l’Ordre et exercer, en moins de temps qu’auparavant, leur profession au Québec. Il s’agit d’un programme élaboré sur mesure pour mieux répondre à leurs besoins », a déclaré la ministre Kathleen Weil.

Une formation sur mesure
Résultant de la collaboration entre l’Ordre des pharmaciens et la Faculté de pharmacie et soutenue financièrement par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, cette formation intensive offre aux pharmaciens issus de l’immigration la possibilité d’intégrer plus rapidement le marché de l’emploi.

« Cette formation d’appoint répond à des préoccupations exprimées antérieurement par les pharmaciens diplômés hors du Canada d’avoir accès à une formation mieux adaptée à leur réalité et plus concentrée. Nous leur offrons aujourd’hui une voie plus rapide et, mieux encore, l’accès à un plus grand nombre d’entre eux. De plus, cette formation permet à l’Ordre de s’acquitter de sa mission de protection du public tout en facilitant l’accès, à nos collègues formés à l’étranger, à leur rêve légitime d’exercer la pharmacie au Québec », a déclaré Mme Diane Lamarre.

Les thèmes couverts par la formation d’appoint ont été choisis notamment à la suite d’une consultation menée par l’Ordre des pharmaciens du Québec auprès de pharmaciens formés à l’étranger ayant suivi des cours de mise à niveau au Québec.

La formation d’appoint comporte plusieurs avantages, tant pour les pharmaciens formés à l’étranger que pour la société québécoise, notamment :

  • elle ne prendra que 16 mois, alors qu’auparavant, pour suivre les cours exigés par l’Ordre des pharmaciens du Québec, une personne formée à l’étranger devait s’intégrer au programme régulier et respecter la séquence des cours ce qui menait à des parcours d’études plus longs; de plus, depuis l’implantation d’un nouveau programme régulier menant à un doctorat de premier cycle, les personnes diplômées à l’étranger devaient suivre un nombre de cours plus élevé, car il n’était plus possible de scinder les diverses connaissances selon des thèmes identifiables;
  • la formation est présentement suivie par 30 personnes, alors que seulement environ neuf pharmaciens formés à l’étranger étaient reçus chaque année au programme régulier des deux universités qui offrent cette formation au Québec, l’Université de Montréal et l’Université Laval.

« La mise en place de ce programme reflète la volonté de l’Université de Montréal d’apporter des solutions très concrètes aux nouveaux défis qui se posent au Québec, a souligné le Dr Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal. Notre Faculté de pharmacie a su développer un programme bien adapté à la réalité des pharmaciens étrangers qui pourront ainsi s’intégrer dans le système de santé québécois où les besoins sont immenses. »

« La formation annoncée aujourd’hui est un exemple concret des efforts déployés depuis 2003 par notre gouvernement avec nos partenaires pour faciliter l’accès des personnes immigrantes aux professions réglementées. Grâce à une trentaine d’ententes conclues avec des ordres professionnels, plus de 40 projets ont été mis sur pied afin de mieux intégrer en emploi ces professionnels formés à l’étranger », a conclu la ministre Kathleen Weil.



-30-


 

Source :
Marie-Ève Labranche
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles
514 873-9940

Renseignements pour les médias :
Réal Grégoire
Relations médias
Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles
514 940-1630

François Guérard
Conseiller en communication
Ordre des pharmaciens du Québec
514 567-4292

Flavie Côté
Conseillère principale, relations médias
Université de Montréal
514 343-7704
 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables