Communiqué de presse de l'Ordre des pharmaciens du Québec concernant les relations commerciales entre chaînes de pharmacies et groupes de médecins

Montréal, le 20 septembre 2004 – L’Ordre des pharmaciens tient à faire le point à la suite de la parution d’un article du journaliste André Noël dans La Presse de ce lundi 20 septembre à l’effet que des entreprises commerciales, en l’occurrence des « chaînes de pharmacies » offrent des locaux à des taux préférentiels à des médecins.

Il est important de préciser que les faits rapportés dans cet article toucheraient des « chaînes de pharmacies » et non des pharmaciens en leur qualité de professionnels de la santé. Il s’agit d’entreprises commerciales sur lesquelles l’Ordre des pharmaciens n’a pas de juridiction. Jusqu’à présent, les informations reçues par l’Ordre n’impliquent aucun de ses membres.

Il est à noter également que dans la foulée de l’adoption de la Loi 90 sur l’interdisciplinarité, et, plus récemment, de la Loi 25, sur les réseaux locaux de santé et de services sociaux, on observe une tendance de plus en plus marquée au regroupement de professionnels et à l’intégration de services de soins de santé. Il est donc usuel et normal de regrouper en de même lieux pharmaciens, médecins et autres professionnels, dans le but d’offrir des services complémentaires à la clientèle. Ceci ne signifie aucunement que l’indépendance professionnelle de chacun est mise en question.

L’Ordre des pharmaciens du Québec a pour mandat d’assurer la protection du public en matière de services pharmaceutiques. Il regroupe les 6 480 pharmaciens qui exercent dans les 1 615 pharmacies du Québec ainsi que dans les établissements publics de santé.

-30-

Source : Ordre des pharmaciens du Québec, Secrétariat général

Pour information :
Julie Grenier / Michel Bissonnette
Groupe 2000 neuf
514 868-2009

 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables