Conflit entre le ministère de la Santé et des Services sociaux et l'A.Q.P.P. - Désengagement des pharmaciens propriétaires : L'Ordre des pharmaciens rassure le public

Montréal, 20 février 2001 - Déplorant avoir besoin d’intervenir dans un débat qui relève avant tout d’un conflit de travail, le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec a lancé ce matin un message clair à la population du Québec, l’invitant à conserver son calme devant l’éventualité du désengagement des pharmaciens propriétaires du régime public d’assurance médicaments.

« Les pharmaciens rempliront les prescriptions, et les patients pourront toujours se procurer leurs médicaments prescrits… c’est du paiement des médicaments par le régime public dont il est question » a souligné monsieur Paul Fernet, président de l’Ordre. Ce dernier a rappelé que, malgré la gravité de la situation, les pharmacies ne seront pas fermées, que les personnes assurées par d’autres assureurs que la RAMQ ne seront pas touchées, et que les pharmaciens avaient des obligations professionnelles de suivi envers leurs patients couverts par le régime public. « Cependant, rien n’oblige les pharmaciens à donner leurs services professionnels sans rémunération » a déclaré le président.

« Il ne faut pas oublier qu’il y a quelques années à peine, plus de 100,000 citoyens du Québec souffraient de problèmes de santé importants sans pour autant bénéficier d’une assurance médicaments. Les pharmaciens savaient alors comment aider leurs clients à se procurer leurs médicaments. Ils sauront le faire encore si le besoin se présente » a rappelé le porte-parole.

L’Ordre a souhaité un retour des parties à la table de négociation et un dénouement sans affrontement, dans l’intérêt de la population.

Source : Ordre des pharmaciens, 514 284-9588

 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables