Nicole Dubé : l’engagement d’une pharmacienne au-delà des frontières

Pharmacienne depuis plus de 30 ans, Nicole Dubé a eu un parcours professionnel diversifié. Pharmacienne propriétaire, puis pharmacienne en industrie pendant plus de 20 ans, Nicole Dubé est actuellement enseignante pour les assistants techniques en pharmacie au Centre de formation professionnelle Fierbourg. Ce qui la distingue, c’est non seulement le prix Louis-Hébert qu’elle a reçu en 1985, mais également son engagement au sein de l’organisation non gouvernementale (ONG) Collaboration Santé Internationale (CSI) depuis plus de 20 ans maintenant.

Nicole Dubé a choisi de s’engager auprès de CSI parce que c’est une organisation qui répond bien aux besoins essentiels des populations. CSI récupère, reconditionne et envoie par conteneurs entiers des équipements médicaux, des fournitures, du mobilier et des médicaments de première nécessité. Les actions de CSI permettent aux pays bénéficiaires de développer leurs propres institutions et expertises dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Nicole Dubé est administratrice au sein du conseil d’administration de l’organisation. « Nous réévaluons les besoins des populations de chaque pays que nous desservons selon la liste des médicaments recommandés par l’OMS. Nous envoyons beaucoup d’antibiotiques, de médicaments pour soigner la malaria, des vitamines pour les femmes enceintes, tout ce qui touche les soins de santé primaire. Actuellement, on se préoccupe de plus en plus de problèmes de peau. C’est une réalité à laquelle il faut répondre. Il y a quelques années, je suis partie en mission au Malawi. C’est un pays très pauvre qui a des similitudes avec Haïti, je dirais. Nous sommes allés voir des hôpitaux, des orphelinats et des écoles primaires. Avec l’aide d’une travailleuse sociale locale, nous avons fait de l’enseignement aux mères pour la prévention du sida. Nous avons également supervisé la construction d’un puits dans une école primaire qui abritait 900 enfants. Ils n’avaient aucune source d’eau. » Même si ce n’est pas toujours directement en lien avec la pharmacie, Nicole Dubé joue quand même son rôle en aidant les enfants à être moins malades et plus éduqués.

Nicole Dubé a été témoin de la pauvreté, mais aussi de beaux projets. Au Malawi, elle a vu des femmes marcher des dizaines de kilomètres pour venir chercher leurs vitamines ou faire peser leur bébé. « Ils manquent de tout. Pour les maladies chroniques, comme le diabète, c’est presque impossible d’avoir de l’insuline. On profite des départs en mission pour remplir les valises de fournitures médicales et de médicaments. Ça nous permet de relativiser. Au Québec, notre système de santé n’est pas parfait, mais, au moins, on en a un. Pendant la crise du Liban, nous avons supervisé l’envoi dans les camps de réfugiés d’un conteneur incluant quatre incubateurs pour nourrissons. Quand nous sommes allés les récupérer à l’Hôpital Sainte-Justine, nous les avons remplis de vêtements pour bébés. C’est touchant de voir ça. »

Quels sont les projets futurs de Nicole Dubé? Il y a un hôpital à Haïti en cours de construction. Elle aimerait se joindre aux pharmaciens québécois qui vont partir là-bas pour restructurer la pharmacie, si possible avec l’aide de CSI. On lui souhaite bonne chance!

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables