Alain Dionne, un pharmacien impliqué

Alain Dionne est pharmacien au CSSS de Rivière-du-Loup depuis 1985, et chef du département de pharmacie depuis 2009. Il s’implique au sein du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP); il a été administrateur pendant 11 ans, vice-président pendant 2 ans et président depuis juin 2007. Il est également président du comité de pharmacologie et membre du comité « ordonnances et protocoles. »

En 2010, devant la nécessité de revoir les processus entourant la préparation de produits stériles, Alain Dionne et son adjoint, Marc Beaudouin, ont mis temps et efforts pour mener à bien leur projet. « Je dois avouer qu’au départ, nous trouvions les demandes de l’Ordre concernant les magistrales stériles un peu exagérées. Mais après discussion avec l’organisation, nous avons cheminé. Nous nous sommes dit : Ou tu es stérile ou tu ne l’es pas, mais tu ne peux pas l’être à moitié ». C’est ainsi qu’après plusieurs démarches avec l’administration de l’établissement et l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, la décision a été prise de refaire le département au complet, incluant le secteur stérile.

« Nous avons revu les techniques utilisées par les techniciennes en pharmacie, les feuilles de registres, les certifications des employés qui œuvrent dans le secteur, etc. Nous avions des rapports à rendre à l’Ordre régulièrement pendant le processus, avec photos. Au final, je peux dire que nous sommes allés au-delà de ce que l’Ordre exigeait, car les normes 2014.01 et 2014.02 sur la préparation de produits stériles n’avaient pas encore été publiées, et nous devions suivre la norme USP 797 en vigueur aux États-Unis. »

Au nombre des défis rencontrés tout au long de ce processus, « l’un des principaux a été de convaincre le personnel technique de la valeur ajoutée de tous ces changements. Il y a eu une résistance, c’est sûr. Mais une fois que nous leur avons expliqué la raison d’être de cette démarche et l’importance qu’elle avait pour la qualité des services et des soins prodigués aux patients, il y a eu un effet d’entraînement positif. » Il a également fallu convaincre l’administration de la nécessité d’agrandir l’équipe. Au début de son mandat comme chef du département, il y avait cinq assistants techniques à temps complet. Il y en a maintenant 13.

Cette refonte du département de pharmacie a également permis d’implanter l’emballage unidose journalier 24 h pour les séjours de courte durée et de 3 et 4 jours, et multidose pour ceux de longue durée. Dans le même ordre d’idées, il y a eu un rapprochement avec le CSSS des Basques. « Depuis novembre 2012, nous sommes, pour ainsi dire, la pharmacie des Basques. La pharmacie a été fermée là-bas et nous avons implanté à Trois-Pistoles des cabinets de distribution décentralisés des médicaments automatisés à l’urgence, ce qui permet de couvrir les besoins de l’urgence et des lits d’observation 72 h, ainsi que les premières doses des séjours longue durée. Nous faisons toute la validation des ordonnances à distance par télépharmacie et par numérisation des ordonnances. Nous avons vraiment pris en charge la distribution et le circuit des médicaments au Centre hospitalier des Basques comme on le fait au CSSS de Rivière-du-Loup. Pour ce dernier, un cabinet a aussi été implanté à l’urgence. »

Alain Dionne aime par-dessus tout passer du temps en famille. Grand amateur de motoneige et de chasse, il se décrit comme un vrai gars des bois! Ce qui lui tient également à cœur c’est d’assurer la pérennité de la Maison Desjardins de soins palliatifs KRTB de Rivière-du-Loup. Il est vice-président au conseil d’administration et président du comité organisateur du tournoi de golf qui permet d’amasser des fonds pour assurer son fonctionnement.

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables