Une collaboration physiothérapeutes-pharmaciens voit le jour pour obtenir de meilleurs résultats de traitement

29 juillet 2015


Tous les jours, des patients se dirigent à la pharmacie afin d’obtenir un médicament disponible en vente libre, bien souvent à la recommandation de leur physiothérapeute. Une fois arrivés sur place, le choix est vaste et les patients ne savent pas toujours quel analgésique, anti-inflammatoire ou relaxant musculaire choisir. C’est dans l’objectif de leur offrir un meilleur soutien et d’améliorer l’usage des médicaments que l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec et l’Ordre des pharmaciens du Québec ont développé un partenariat.

Un formulaire tout simple, une prise en charge améliorée

L’idée est simple : lorsqu’un physiothérapeute juge qu’un de ses patients a besoin d’un médicament disponible en vente libre, il peut maintenant remplir un formulaire de communication sur lequel il indique le diagnostic physiothérapique, les mesures thérapeutiques qu’il a recommandées, sa suggestion d’utilisation d’un médicament et la date de suivi. Le patient remet alors le formulaire en main propre à son pharmacien, ou le physiothérapeute peut – avec le consentement du patient – le transmettre par télécopieur à la pharmacie choisie par le patient.

Le pharmacien, pour sa part, effectue son analyse à partir des informations fournies par le physiothérapeute et recommande le traitement le plus approprié au patient. Il assure aussi un suivi par écrit au physiothérapeute.

« Parfois, des solutions simples permettent d’améliorer la prise en charge des patients, souligne Bertrand Bolduc, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Il peut arriver que des patients se sentent perdus lorsque vient le temps de choisir un médicament. Ce formulaire assure une intervention du pharmacien et crée aussi un lien avec le physiothérapeute, ce qui contribuera à améliorer l’usage des médicaments. »

« La collaboration structurée entre le physiothérapeute et le pharmacien permettra aux patients de bénéficier d'une intervention médicamenteuse optimale, signale Denis Pelletier, président de l'Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Elle favorisera un usage efficace des médicaments disponibles selon la condition du patient. »

Le cadre de collaboration a été publié au début du mois de juin et diffusé à ce même moment aux deux groupes de professionnels.

Pour consulter le cadre de collaboration ou le formulaire de communication, cliquez ici.

Documents téléchargeables