Le pharmacien communautaire : une figure familière et rassurante

Plus communément appelés « pharmaciens de quartier », les pharmaciens communautaires représentent 70 % des professionnels qui exercent cette profession. De ce nombre, 33 % sont propriétaires de leur pharmacie. Les pharmaciens communautaires s’occupent de maintenir la santé globale de leurs patients à travers diverses interventions :

Analyse des dossiers et suivi des traitements
Les pharmaciens communautaires analysent le dossier de leurs patients et s’assurent que leurs problèmes de santé sont traités adéquatement et qu’ils bénéficient d’un suivi approprié. Chaque thérapie doit être individualisée, puisqu’un médicament qui est bon pour un patient ne l’est pas nécessairement pour un autre. Les pharmaciens valident donc le type de médicament utilisé ainsi que le dosage. Ils détectent aussi les interactions entre les médicaments, ou encore avec les aliments ou les produits de santé naturels.

Même lors de simples renouvellements, ils vérifient le dossier de leurs patients et s’assurent que leur médicament est toujours approprié. Ils surveillent leur traitement et les aide à gérer les effets indésirables qui ont pu se développer au cours de celui-ci.

Ajustement et initiation
Dans certains cas, les pharmaciens ajustent des doses de médicaments prescrits, par exemple en fonction de résultats de tests, et initient des traitements.

Prescription de la contraception orale d’urgence
Depuis décembre 2001, les pharmaciens ont l’autorisation de prescrire la contraception orale d’urgence aux Québécoises, après consultation. Pour ce faire, les pharmaciens ont tous suivi une formation portant sur le produit mais également sur l’approche à adopter et les interventions à faire lors de sa prescription. Les chiffres tendent à démontrer l’impact positif de cette intervention : le nombre d’avortement est actuellement en baisse, au Québec.

Préparation de la médication
Les pharmaciens communautaires sont responsables de la préparation et de la distribution des médicaments. Même si c’est souvent une des tâches à laquelle on associe le pharmacien communautaire, elle occupe aujourd’hui une moins grande place puisque les pharmaciens sont désormais épaulés par une équipe d’assistants techniques.

Une aide de première ligne
Le pharmacien communautaire conseille ses patients sur l’utilisation des médicaments en vente libre ou sur ordonnance, ainsi que les produits de santé naturels. Il vous épaule pour trouver des solutions à des problèmes de santé mineurs. Il peut aussi vous suggérer un médicament en vente libre ou vous proposer des solutions non pharmacologiques (repos, changements d’habitudes de vie, etc.). N’hésitez pas à le consulter! S’il n’a pas la capacité de vous aider, il saura vous diriger adéquatement.

 

Pharmaciens propriétaires

Saviez-vous que, selon l’article 27 de la Loi sur la pharmacie du Québec, seul un pharmacien peut être propriétaire d’une pharmacie, acheter et vendre des médicaments?

Cette indépendance professionnelle assure au consommateur que la personne qui lui fournit ses médicaments répond personnellement de ses actes et de ses décisions devant l’Ordre des pharmaciens du Québec, qui a pour mandat la protection du public. L’intérêt du patient doit toujours avoir préséance sur les intérêts commerciaux du professionnel.

Au Québec, environ 23 % des pharmaciens sont propriétaires d’une pharmacie.

En plus de leur travail de pharmacien, les pharmaciens propriétaires supervisent leur équipe (pharmaciens, assistant techniques, commis) et assurent la gestion générale de la pharmacie.
 

Documents téléchargeables