Abus de médicaments chez les jeunes


Un adolescent sur 8 a admis avoir consommé des médicaments d’ordonnance pour se droguer. 70 % d’entre eux les ont pris à la maison.1 À la recherche d’une sensation, d’un « buzz », les jeunes font parfois un cocktail explosif en mélangeant les médicaments trouvés dans la pharmacie familiale avec d’autres médicaments ou avec de l’alcool. Ils croient à tort qu’un médicament qui a été approuvé sur le marché est plus sécuritaire qu’une drogue illicite. Mais la consommation de médicaments à des fins non médicales comporte des risques graves : intoxication, dépendance, surdose, mort...

C’est avec l’objectif principal de sensibiliser les parents à cette problématique que l’Ordre a lancé, en mars 2014, la campagne « Votre ordonnance, sa dépendance? ». Une vidéo choc de 30 secondes a été mise en ligne, que vous pouvez visionner ci-dessus, ainsi que le site Web MonOrdonnance.ca. Ce dernier vise à informer les parents sur l’abus de médicaments chez les jeunes et à leur proposer des solutions. En visitant le site Web, vous aurez aussi la chance de lire plusieurs témoignages, dont ceux de deux jeunes qui ont été résidents chez Portage, un organisme qui vient en aide aux toxicomanes.

Limiter l’accès aux médicaments, rapporter ceux non utilisés ou périmés en pharmacie et en parler avec son enfant, c’est passer à l’action!


1 Centre de toxicomanie et de santé mentale, Sondage 2013 sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario (SCDSEO)
 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables